Le Pont Transbordeur

Au XIXème siècle, le seul moyen de traverser la Charente entre Rochefort et Échillais, est le bac. Ce système de traversée est limité à marée basse ou en cas de conditions météorologiques défavorables et de courants trop forts.

La construction d'un pont est alors envisagée afin de remplacer le bac qui ne peut plus répondre à une circulation de plus en plus importante.

Le défi est de trouver un système de pont qui permette la traversée des personnes sans gêner la navigation maritime, notamment les navires de l'Arsenal de Rochefort.

C'est le projet de Pont à Transbordeur proposé par Ferdinand Arnodin qui est retenu en 1897.

Les travaux débutent en mars 1898 pour se terminer 27 mois plus tard. Le Pont Transbordeur du Martrou est inauguré le 29 juillet 1900.

le pont transbordeur en 1900 lors de son inauguration ©MDT

Cet ingénieux système se compose d'une partie fixe (classée pont suspendu) et d'une partie mobile (classée remontée mécanique).

Deux pylônes métalliques supportent un tablier sur lequel glisse un chariot sur un système de rails. Une nacelle y est suspendue et relie les deux rives sans gêner la circulation maritime.

Le Pont Transbordeur a fonctionné de 1900 à 1967. Il a été remplacé par un pont à travée levante en 1967, lui-même détruit en 1991 au profit du nouveau Viaduc de l'estuaire de la Charente. Après une longue période d'abandon, le Pont Transbordeur reprend du service en 1994 pour les piétons et les cyclistes. Il ferme entre 2016 et juillet 2020 pour travaux de rénovation. La reprise de ses traversées est effective au 29 juillet 2020, jour de ses 120 ans !

Pont levant et voiliers ©JRC
Pont levant et voiliers ©JRC

press to zoom
Pont levant ©CPlantivet
Pont levant ©CPlantivet

press to zoom
Pont Transbordeur ©MDT
Pont Transbordeur ©MDT

press to zoom
Pont levant et voiliers ©JRC
Pont levant et voiliers ©JRC

press to zoom
1/5

Le réseau mondial des Ponts Transbordeurs

Il reste aujourd'hui 8 Ponts Transbordeurs répartis dans le monde :

 

Leurs gestionnaires envisagent de développer une stratégie commune pour permettre à ces huit monuments d'apparaître un jour sur la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. En décembre 2020, l'association mondiale des Ponts Transbordeurs est créée à l'initiative des gestionnaires du Pont Transbordeur de Bizkaia.

Vizcaya ©Gonzalo Elorza Urreta
Vizcaya ©Gonzalo Elorza Urreta

press to zoom
Rochefort - Échillais ©Julie Chobelet/CARO
Rochefort - Échillais ©Julie Chobelet/CARO

press to zoom
Warrington ©Chris Digata
Warrington ©Chris Digata

press to zoom
Vizcaya ©Gonzalo Elorza Urreta
Vizcaya ©Gonzalo Elorza Urreta

press to zoom
1/8

Buenos Aires, 16 Avril 2021

Pour célébrer la Journée internationale des monuments et des sites, ce 18 avril sortira

BRIDGES TRANSBORDADORES DEL MUNDO LES PONTS TRANSBORDEURS DU MONDE, une émission spéciale diffusée en ligne pour faire connaître ce patrimoine et son importance sociale.

Cette initiative a été soutenue par: ACUMAR, BUENOS AIRES CITY DEFENDER'S OFFICE, EL TRAPITO ASSOCIATION et COMMISSION OF NEIGHBORS OF IRALA STREET AND ADYACENCIAS. Parrainages: ICOMOS –ARGENTINE-, COMMISSION NATIONALE DES MONUMENTS, LIEUX ET ATOUTS HISTORIQUES et MUSÉE BENITO QUINQUELA MARTÍN.

Son histoire

Ferdinand Arnodin (1845 – 1924) est ingénieur constructeur spécial de ponts suspendus rigides et à pièces amovibles, de câbles métalliques et de Ponts Transbordeurs à Châteauneuf-sur-Loire, dans le Loiret.

Le 5 novembre 1887, il dépose un brevet pour un système de Pont à Transbordeur pour grands débouchés et passes maritimes.

Visionnaire, il disait des Ponts Transbordeurs : « La construction d'un Pont Transbordeur formera par elle-même un élément remarquable encadrant élégamment les quais et la rade ; elle formera par son originalité autant que par sa hardiesse de ses lignes un objet d'attraction pour les visiteurs... »

portrait ferdinand arnodin - musée de la marine de loire

Il est le constructeur des 6 Ponts Transbordeurs de France : à Rouen (1899), à Rochefort (1900), à Nantes (1903), à Marseille (1905), à Brest (1909) et à Bordeaux (1910-inachevé).

Il collabore avec Alberto De Palacio, ingénieur espagnol, pour construire le tout premier Pont Transbordeur du monde à Bilbao en Espagne.

Son inventeur

Le Pont Transbordeur est propriété de l’État et de son Ministère de la Culture qui ont mené la campagne de restauration entre 2016 et 2020.

En 1994, la ville de Rochefort devient exploitant du monument et en l'an 2000 la Communauté d'agglomération Rochefort Océan devient gestionnaire du site touristique du Pont Transbordeur.

La CARO mène de nombreuses actions pour la mise en valeur de ce monument unique : aménagement des abords, ouverture d'un centre d'interprétation, organisation de la Fête du Transbordeur, mise en place d'une navette fluviale, projet de revalorisation du site de visite ...

Pont Transbordeur ©Julie Chobelet / CARO
Pont Transbordeur ©Julie Chobelet / CARO

press to zoom
La nacelle du Pont Transbordeur ©Simon David / CARO
La nacelle du Pont Transbordeur ©Simon David / CARO

press to zoom
Feu d'artifice ©Simon David / CARO
Feu d'artifice ©Simon David / CARO

press to zoom
Pont Transbordeur ©Julie Chobelet / CARO
Pont Transbordeur ©Julie Chobelet / CARO

press to zoom
1/5

Sa gestion

Bio F. ARNODINMM
00:00 / 06:42
Téléchargements

Lien